Publié par Marie-Hélène Bouchard Plus de connaissances

Tous savoir sur les freins et leur entretien

Idéalement, chez Létourno service de pneus et mécanique de Québec, on conseille de faire la vérification de vos freins à l’automne, lors de la préparation de la voiture pour l’hiver, et au printemps. On englobe ainsi la période hivernale qui apporte calcium et sable sur les freins. Cela entraîne de l’usure prématurée de votre système mécanique de freinage. Comme la plupart de nos clients, nous ne leur en tenons pas rigueur, ne tiennent pas compte de ces conseils (nous sommes tous humains après tout !), on les voit souvent se présenter quand il y a des problèmes. Malheureusement, si on attend au point critique pour venir nous consulter, il est possible que le prix de la réparation mécanique soit plus couteux que si vous aviez pris la peine de faire la vérification systématique de vos freins, deux fois par année. De plus, il est extrêmement dangereux de rouler avec un véhicule dont les freins sont défectueux, vous en conviendrez…

Quand on parle de la sécurité de votre véhicule automobile, les pièces mécaniques que l’on pourrait identifier comme essentielles à la sécurité du conducteur et de ses passagers, sont les pneus et les freins. Vous serez sans doute très surpris d’apprendre qu’environ 40 % des bris mécaniques sont attribuables à des freins défectueux. Cela est fort triste car nous ne sommes pas les seuls à prodiguer les conseils de prévention ! On trouve de multiples articles qui en parlent sur internet. Les conducteurs ne semblent pas réaliser qu’il leur couterait un moindre pris de faire une vérification biannuelle plutôt que d’attendre d’avoir à débourser pour une réparation mécanique.

Comment fonctionne les freins ?

On ne retrouve plus depuis belle lurette, des freins à tambour ainsi cet article va se concentrer sur les freins à disque. Ce système de freinage se veut quand même un principe peu complexe : lors de l’action de peser le pied sur la pédale du frein, une forte pression appliquée par l’étrier des plaquettes sur le disque, permet de faire ralentir et arrêter la voiture. Sont dénombrés alors deux types différents d’énergie : on parle de l’énergie cinétique attribuée au mouvement du véhicule et de l’énergie calorique car lorsque l’on freine, cela permet la production d’une grande quantité de chaleur, par frottement des pièces.

Le liquide des freins

Le niveau de liquide de freins demande une vérification régulière. C’est par lui que l’actionnement des pistons dans l’étrier se fait. Idéalement, la vérification du liquide à freins devrait être faite tout au plus, aux trois mois. Une diminution du liquide peut provenir de l’usure des plaquettes ou encore, par une certaine fuite au niveau du système de freinage. Si le niveau du liquide de freins est étrangement bas, nous vous prions de ne pas tarder à venir nous consulter afin que nous puissions faire une inspection mécanique. Il vous en coutera moins cher de venir tout de suite que d’attendre que de plus sérieux problèmes se pointent.

Les ennemis des freins

Bien évidemment, si on pense à la durée de vie de vos freins, elle est conditionnelle aux km que vous parcourez. Toutefois, certains autres facteurs rentrent en ligne de compte comme le style de conduite et les conditions de conduite. Les freins s’usent plus rapidement si vous tirez fréquemment une remorque avec votre voiture ou si votre conduite est plus sportive. Pendant la période plus chaude, si vous décidez de partir en voyage avec une roulotte ou encore, si vous avez une remorque, cela va demander plus au

niveau de l’utilisation des freins car le poids est plus lourd. Le style sportif de conduite va solliciter davantage les freins. Accélérer rapidement et rouler rapidement demande un freinage constant.

Les grands froids de la saison hivernale occasionnent aussi, son lot de problème pour les freins. Le calcium (sel) peut apporter de la rouille et de la corrosion au niveau des pièces mécaniques. On constate souvent une bipolarité au niveau des températures pendant l’hiver, passant de verglas aux froids sibériens. Cela engendre de la rouille. Ceux qui ont un stationnement intérieur aussi : les fluctuations énormes de température amènent une humidité constante et cela favorise la rouille, et ce, même si vous êtes assidus dans votre traitement antirouille. La rouille s’attaque à la mobilité des plaquettes de freins, ce qui les empêche de reprendre leur position initiale après le freinage. Ainsi les plaquettes demeurent toujours en frottement sur le disque ce qui va user les pièces mécaniques de façon prématurée.

Comment savoir si nos freins sont usés ?

L’avons-nous mentionné ? Il est recommandé de faire faire une inspection deux fois par année de vos freins chez Létourno Service de pneu et Mécanique de Québec. Quand vous percevez des problèmes tangibles, il est souvent trop tard et les freins sont souvent fort touchés.

Ainsi, si vous en êtes à percevoir les symptômes, ils ne seront pas subtils :

-Vous constatez un crissement quand vous pesez sur la pédale du frein.

-Vous constatez que la pédale est plus dure et que cela prend un plus long délai avant de freiner convenablement.

-Quand vous freinez, vous sentez une vibration.

-Vous ressentez que le véhicule tire plus d’un côté quand vous freinez

Quand vous nous mentionnerez votre symptôme, nous aurons déjà une bonne idée du problème : fuite ou air au niveau du système hydraulique, usure inégale des plaquettes, défectuosité d’un disque, bris dans le servo frein, plaquettes ou garnitures souillées.

Le frein de stationnement (frein à main)

On dénote en fait, deux systèmes mécaniques de frein : le freinage de service qui est activé par la pédale de frein. Et le frein à main. On l’enclenche soit par une pédale par le pied à gauche ou encore par la main.

Le frein à main est considéré comme un frein de secours si jamais le frein de service ne fonctionnait pas adéquatement. On l’appelle aussi le frein de parking ou le frein de stationnement car il permet de sécuriser l’immobilité complète du véhicule surtout quand elle est stationnée dans une pente. Il ne faut jamais utiliser le frein à main dans un objectif d’immobiliser la voiture, sauf en cas de secours car il pourrait user prématurément.

Le frein à mains peut aussi permettre à certaines personnes moins habiles, de ne pas reculer, pour un véhicule à transmission manuelle, quand on attend à une lumière rouge dans une côte.

Le frein à mains touche habituellement les roues de derrière. Ce sont exactement les mêmes pièces mécaniques que le freinage de service, qui sont sollicités. La seule différence est que c’est un câble qui relie le levier aux freins.

Nous vous conseillons, chez Letourno Service de pneu et mécanique de Québec, d’utiliser votre frein à mains le plus souvent possible. Quand il ne l’est pas, il a tendance à rouiller et à coincer.

Tags: