Publié par Marie-Hélène Bouchard Plus de connaissances

Le système d’allumage

Le système d’allumage est essentiel au bon fonctionnement mécanique de votre automobile à essence puisque c’est lui qui permet à enflammer la combinaison air-essence à l’intérieur de la chambre de combustion. Pour ce qui est des moteurs à diesel, la mécanique est différente car elles sont munies d’un système d’auto allumage que l’on appelle « Par pression/chaleur ». On pourrait croire que la mécanique du système d’allumage des véhicules à essence est simple mais ce n’est pas le cas. De plus, tout le système d’allumage a connu une grande évolution depuis les quelques 10 dernières années.Le système d’allumage est essentiel au bon fonctionnement mécanique de votre automobile à essence puisque c’est lui qui permet à enflammer la combinaison air-essence à l’intérieur de la chambre de combustion. Pour ce qui est des moteurs à diesel, la mécanique est différente car elles sont munies d’un système d’auto allumage que l’on appelle « Par pression/chaleur ». On pourrait croire que la mécanique du système d’allumage des véhicules à essence est simple mais ce n’est pas le cas. De plus, tout le système d’allumage a connu une grande évolution depuis les quelques 10 dernières années.

Qu’est-ce que le système d’allumage classique ?

Pour assurer une bonne compréhension du texte, nous tenterons de vulgariser au maximum la mécanique du système d’allumage car nous il n’est pas donné à tout le monde d’avoir des bases en électricité. Car oui, le système d’allumage est en fait, fondé tout comme un circuit électrique. Si vous désirez plus d’informations techniques du système d’allumage, il nous fera plaisir d’en discuter avec bous, chez Létourno Service de pneus et mécanique de Québec.

Nous retrouvons sur un véhicule automobile, des cylindres et pour chacun, il y a une bougie. L’étincelle de la bougie doit arriver au bon moment dans chaque cylindre. Chaque bougie doit donc être bien réglée. Rien ne fonctionnera si une étincelle est retardée ou encore en avance.

On retrouve dans le moteur d’une voiture un mélange d’air et d’essence. Ce mélange, pour entrer en combustion, doit atteindre une très grande chaleur à l’intérieur du cylindre. C’est ensuite cette énergie présente dans le moteur qui est envoyée aux roues afin de les faire avancer.

Mais partons de plus tôt dans le processus mécanique : la batterie de votre véhicule fait parvenir le courant à la bobine. On pourrait la nommer « cœur de l’allumage ». Le courant qu’elle envoie aux bougies est décuplé. Cela provoque alors une étincelle directement sur l’électrode des bougies. Imaginez que la force électrique de 12 v a été transformée en courant de 40 000 v par la bobine ! C’est énorme comme progression. Chaque bougie est programmée pour avoir son propre moment d’allumage, différent des autres. Cela doit être réglé avec une grande précision. C’est au distributeur qu’appartient le rôle de coordination du courant dans chacune des bougies. C’est par un mouvement circulaire qu’il envoie l’étincelle dans le bon temps à chacun des bougies.

Il existe une pièce mécanique qui est fixé à l’arbre du distributeur. Il s’agît du rupteur, qui tourne lui aussi. Il ouvre pour envoyer l’étincelle à chaque bougie et se referme ensuite.

Dans ce système d’allumage, dit classique, on y dénombrait un grand nombre d’inconvénients. L’usure régulière du rupteur occasionnait une augmentation de la consommation de carburant par mauvaise performance du système d’allumage.

Le système d’allumage électronique

C’est à partir des années 1950 que les systèmes d’allumage ont subi une réelle évolution au niveau technologiques pour en arriver au système tel que nous le connaissons aujourd’hui. On dénote ainsi plusieurs générations :

Première génération du système d’allumage électronique

Comme le rupteur est une pièce qui est beaucoup sollicité et s’use ainsi rapidement, la première intervention fut de placer un transistor de puissance entre cette pièce et la bobine. Le rupteur était ainsi plus protégé.
On inventa aussi, pendant cette même période, le système d’allumage à décharge de condensateur. Ainsi, on emmagasine l’énergie dans un condensateur avant qu’elle soit envoyée dans la bobine. Cette nouveauté mécanique a eu un effet considérable en permettant d’augmenter la performance de l’entièreté du système d’allumage par l’augmentation de la tension sur les bougies, la durée de l’étincelle ainsi que sur l’intensité de la combustion.

Deuxième génération du système d’allumage électronique

Les tentatives d’amélioration du système d’allumage ont été assez décevantes lors de cette génération. Il s’agissait d’utiliser un capteur électronique afin de remplacer des vis platinées (rupteur).

Troisième génération du système d’allumage électronique

C’est à cette génération que l’on vit naître un système électronique complet en 1970 mais ce n’est que 10 ans plus tard qu’il fut implanté dans les différents moteurs tel moto, bateau et véhicules.

Pour entretenir adéquatement le système d’allumage

Les voitures munies d’un système d’allumage électronique n’ont besoin d’aucun entretien mécanique si ce n’est, de changer les bougies ainsi que les fils qui peuvent devenir raides et cassants. Il est possible que les bougies exigent un nettoyage ou un remplacement au-delà de plusieurs dizaines de milles kilomètres. On doit s’assurer que les électrodes demeurent toujours propres pour une meilleure performance. En cas de défectuosité ou de saleté au niveau des bougies, cela va entrainer une plus grande consommation de carburant et une accélération par coups. Les bougies doivent être remplacées à des kilométrages entre 30 000 et 60 000, selon le modèle de voiture. À ce moment, on les remplace toutes, chez Létourno servie de pneus et mécanique de Québec, pour s’assurer un équilibre au niveau de l’allumage.

Si on se rend compte que la tête d’allumage est abîmée, elle doit être remplacée sur le champ. C’est la même chose pour un bris au niveau du condensateur.

Pour les véhicules issus des générations précédentes, c’est une autre histoire. Ça demande un entretien plus vigoureux et nous vous proposons de poser des questions chez Létourno Service de pneus et mécanique de Québec, afin d’en savoir plus.

Tags: