Publié par Marie-Hélène Bouchard Plus de connaissances

Entretien de la voiture par grands froids

Mère nature nous en veut-elle ? Nous constatons une dégradation des températures pendant l’hiver, depuis quelques années. En fait, pas juste en hiver, mais concentrons-nous sur le présent. Il fait très froid, très tôt dans la saison. Cela est difficile pour la morale, mais aussi, pour votre voiture. Il est essentiel de respecter les recommandations du CAA pour s’assurer une tranquillité d’esprit d’un démarrage autonome de votre véhicule lors des matins d’hiver sibériens.

La batterie doit être en bon état

Chez Létourno Service de Pneus et Mécanique de Québec, il est possible de faire évaluer l’état de sa batterie afin d’en connaître la puissance. Si vous n’êtes pas passé au garage pour une vérification à l’automne, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Comme vous le savez, c’est à la batterie que revient la charge de faire partir le moteur. On calcule que par temps froid, elle perd 25 % de sa capacité. Idéalement, il faut ainsi qu’elle soit sollicitée le moins possible lors du démarrage. Nous suggérons donc de tout fermer : radio, lumières et chauffage avant de tourner la clef dans la serrure. Cela donnera un bon coup de main.

Tentons le démarrage

Il fait un froid extrême dehors. Comment ne pas manquer son coup pour démarrer la voiture ? Pesez d’abord sur la pédale à gaz aux environs de 3 quarts puis tournez la clef dans la serrure pour un total de 10 secondes. Si la voiture refuse de démarrer, pas de panique. Il est possible que cela fonctionne lors de la deuxième tentative. Attendez quelques minutes et réessayez. Vous pouvez vous rendre jusqu’à 4 fois avant de déclarer forfait. Plus de tentatives et vous risquez d’abimer des pièces. Vous n’avez pas envie de devoir défrayer pour une réparation mécanique pour ajouter à votre malchance. Il est alors temps de communiquer au CAA ou encore de faire un survoltage.

ABC du survoltage

Peu de gens savent que faire un survoltage peut être une manœuvre dangereuse qui doit être faite par étapes rigoureuses à respecter.

Vous devez d’abord laisser la voiture qui fonctionne, en marche. C’est la puissance de sa batterie qui permettra à l’autre de démarrer. On suggère de placer la borne positive et la mise en terre (la borne négative) sur une des deux batteries et ensuite placer la borne positive sur l’autre, mais agripper la borne négative ailleurs sur la voiture.

Il faut tout éteindre de la voiture qui doit être survoltée : chauffage, lumières et radio.

Éviter toutes étincelles.

Reprenez le même procédé énuméré dans la section précédente.

La pression des pneus : un oubli fréquent mais une surveillance essentielle

Plusieurs d’entre vous ont tendance à l’oublier alors nous préférons le répéter : en hiver, quand la température descend, il en va de même pour la pression de vos pneus. Vous devez ainsi surveiller régulièrement si vos pneumatiques conservent la pression recommandée par le fabricant. Si la température fluctue, comme c’est le cas cet hiver : à chaque variation, vous devrez faire une vérification. Pour connaître la pression préconisée pour vos pneus, vous pouvez consulter le manuel utilisateur ou encore regarder sur la voiture elle-même : portière ou trappe à essence.

Prendre soin du niveau d’essence

Il est bien dit partout : lorsque le froid s’installe, vaut mieux garder le niveau d’essence élevé et même le plus plein possible. Cela évite une condensation qui ferait en sorte que de l’eau se mélangerait à l’essence et pourrait geler.

Garage chauffé

Oui, vous adorez ne pas vous geler le matin dans votre voiture. Toutefois, saviez-vous que les changements aussi drastiques de température peuvent occasionner une condensation encore plus catastrophique dans le réservoir à essence ?

De plus, les modifications de température peuvent causer de la corrosion sur votre véhicule.

Il est ainsi suggéré de faire l’entretien antirouille de façon régulière sur votre automobile et de maintenir le réservoir à essence plein.

Les essuie-glaces

Il est d’une grande importance de conserver une visibilité constante, surtout en hiver. Assurez-vous que vous possédez des essuie-glaces d’hiver et qu’ils ne sont pas coincés dans la neige ou la glace.

Faites gaffe à ne pas laisser les essuie-glaces en marche quand vous arrêtez le moteur. Car si jamais vous ne les avez pas dégagés en démarrant la voiture, vous risquez qu’ils restent bloqués et courez la chance de faire sauter le moteur.

Les serrures et les portes

Les serrures et les portes peuvent aussi réagir négativement au froid.

Pour prévenir, utilisez un lubrifiant à base de silicone dans les serrures et sur la bande caoutchouc des portes.

Si par malchance, une serrure est gelée, veillez à toujours avoir sous la main un dégivrant à serrure.

Neige et roue : pas bon ménage

Une vibration peut parfois être provoquée par l’accumulation de neige dans les roues. Tentez de l’enlever par vous-mêmes, mais si vous n’y arrivez pas, il nous fera plaisir de vous rendre ce service, chez Létourno Service de Pneu et Mécanique de Québec.

Passez une belle continuité d’hiver et soyez prudents !

Tags: